Vous êtes dans : Accueil > Bibliothèque > On a aimé… > DVD Ados/Adultes

DVD Ados/Adultes

Un documentaire... ok, ce n'est pas forcément ce qui tente le plus... Mais celui-ci est un petit bijou remportant en 2013 l'Oscar du meilleur film documentaire.Histoire vraie, d'autant plus émouvante et touchante, on découvre la vie d'un homme, Sixto Rodriguez, passé à côté de son destin.

A l'origine, deux personnes d'Afrique du Sud   se demandent ce qu'est devenu cet homme, Sixto Rodriguez, musicien américain qui a enregistré deux disques dans les années 70. Un inconnu qui aura porté, à travers des  textes engagés, l'espoir contre l'Apartheid outre Atlantique, sans rien en savoir lui-même, alors même qu'il sombrait dans l'oubli.

Réalisé par Malik Bendjelloul, ce documentaire est une perle : une histoire extraordinaire au point où on se demande si cet homme a véritablement existé, un personnage humble, une musique folk qui nous transporte... Ce film est un IMMENSE coup de cœur !

Sugar Man réalisé par Malik Bendjelloul,2012.

Bande-annonce  ici.

Au risque de vous parler d'un film qui, selon vous, a déjà fait beaucoup de bruit lors de sa sortie (2011), et bien tant pis, je vous livre mon coup de cœur sincère et véritable pour "Drive" de Nicolas Winding Refn,
Un bon film d'action dans un style novateur qui a retenu mon souffle jusqu'à ses dernières images où, sur un plan incroyablement long on fixe le profil de l'acteur principal, ne sachant pas s'il est mort ou non.Il y a dans cette heure quarante de cinéma une esthétique particulièrement soignée, des personnages singuliers, du trash et puis une bande son géniale.
En deux mots, pour l'histoire :un jeune homme solitaire, conduit le jour à Hollywood pour le cinéma en tant que cascadeur et la nuit pour des truands. Très professionnel et peu bavard, il a son propre code de conduite. Jamais il n’a pris part aux crimes de ses employeurs autrement qu’en conduisant. Il va se retrouver enrôlé de force dans un braquage qui tourne mal…Si, comme moi, vous êtes passé à côté de ce film il y a 2 ans, vous pouvez changez ça !

Drive, de Nicolas Winding Refn, chez Wild side video,  2011.

Bande-annonce  ici.

Aujourd'hui âgé de 77 ans, William Friedkin n'a rien perdu de ses talents de réalisateur surfant à la limite du supportable sur les profondeurs de l'âme humaine.Déjà auteur de polar radical ultime comme "Police Fédéral Los Angeles" en 1985 où se déchaînait une violence cru jusqu'à la dernière image, il nous revient enfin ici en grande forme.L'histoire sordide de ce tueur et de cette famille désœuvrée dans la banlieue de Dallas est parfois limite et insupportable autant pour le spectateur que pour les personnages.

Une sorte de Cendrillon tordue (dixit Friedkin) qui vous ne laissera pas indifférent. Matthew McConaughey tient là un de ses meilleurs rôles avec "mud" entouré par un casting parfait. Glauque et malsain, pourtant cela fonctionne à merveille.

(Attention beaucoup de scènes violentes surtout vers la fin.)

Killer Joe, de William Friedkin, chez Pyramide Vidéo, 2013.

Bande-annonce  ici.

Premier film de Richard Kelly et déjà chef d’œuvre du genre, son long métrage est complexe, tordu, inattendu, imprévisible…. Si vous aimez, ce film vous hantera longtemps grâce à son scénario brillant et à sa fin inattendue.

Donnie Darko est un adolescent de seize ans pas comme les autres. Intelligent et doté d'une grande imagination, il a pour ami Frank, une créature que lui seul peut voir et entendre.
Lorsque Donnie survit par miracle à un accident, Frank lui propose un étrange marché. La fin du monde approche et ce dernier doit accomplir sa destinée. Des événements bizarres surviennent dans la petite ville tranquille, mais Donnie sait que derrière tout cela se cachent d'inavouables secrets. Frank l'aidera à les mettre à jour, semant ainsi le trouble au sein de la communauté.

Donnie Darko réalisé par Richard Kelly,2001.

Bande-annonce  ici.

  • Haut de page